Circuit au vietnam : circuit vietnam sur mesure avec une agence de voyage locale,spécialiste des circuits au vietnam

Phu Quoc

phu quoc

île de Phu Quoc

Amarrée à quelques encablures des côtes cambodgiennes, dans le golfe de Thailande, la plus grande île du Vietnam (585 km2) fait figure de petit éden miraculeusement préservé, malheureusement plus pour longtemps. Longue de 45km du nord au sud, Phu Quoc est hérissée d’un chapelet de collines boisées culminant à 603m. L’atout  majeur pour le tourisme que représentent ses plages somptueuses et ses forêts inviolées commence à être exploité, grâce, notamment, à l’ouverture d’un aéroport international fin 2012 et à la construction de nombreux hôtels. Le gouvernement a en effet lancé le projet de faire de l’île un des grands pôles touristiques d’Asie du Sud-Est. Un conseil : dépêchez-vous de vous y rendre avant qu’elle ne devienne un Phuket vietnamien. Pour l’instant, la pêche, le nuoc-mam et le poivre fournissent l’essentiel des revenus d’une population qui vit parfois dans une grande pauvreté, notamment dans les villages perdus du nord de l’île.

Se promener

Comptez 2 jours.

Autant se l’avouer tout de suite, ce n’est pas son patrimoine historique qui vous a conduit à Phu Quoc, mais l’envie de sable chaud et le bercement du rouleau des vagues à l’ombre des cocotiers.

La côte ouest

Véritable petit bijou de sable fin, bordée de cocotiers, Bai Truong est la plus grande et la plus belle plage de l’île, s’étirant sur 30km de An Thoi à Duong Dong. C’est l’un des rares endroits du Vietnam où vous pourrez admirer coucher de soleil sur la mer. Une poignée d’hôtels s’y sont implantés, tous regroupés dans la partie nord, à proximité de Duong Dong. Gageons qu’une telle anomalie ne résistera pas éternellement à l’appétit des promoteurs, qui sauront bien un jour trouver les arguments pour convaincre les pêcheurs de se loger ailleurs…

Duong Dong est un gros bourg endormi sillonné de ruelles en terre battue. Il occupe un site charmant, à cheval sur l’estuaire d’une petite rivière formant une anse barrée par un banc de sable blanc. Au soleil couchant, la flottille de bateaux de pêche multicolores se détachant sur fond de cocotiers et de baraques en bambou a quelque chose de féerique.

Si vous venez du sud, tournez à gauche dans la rue Bach Dang, où se tient le temple Thien Hau dédié à la déesse de la Mer (sans grand intérêt), et continuez jusqu’au bout de la rue. Dressé sur un éperon rocheux, le petit phare flanqué d’un temple jouit d’une vue dégagée sur le port. Continuez l’exploration de la ville par le marché (tournez à gauche après le pont qui enjambe la rivière). Nez sensibles s’abstenir, les fabriques de nuoc-mam constituent l’autre attraction de Duong Dong et la plus importante, Hung Thanh, se trouve à proximité.

Le nord de l’île

Bon à savoir – Une autorisation est théoriquement nécessaire pour accéder à ces plages. Renseignez-vous auprès de votre hôtel.

Enfourchez votre mobylette et prenez la route du nord qui devient rapidement une piste et s’enfonce dans une magnifique forêt primaire de hautes futaies, où retentit de toute part le gazouillement des oiseaux. La route s’achève à Ganh Dau (40km), un petit port de pêche lové à la pointe nord-ouest de l’île, au fond d’une baie ravissante où mouillent une kyrielle de coques colorées. Au large, presque à portée de main, s’étire un chapelet d’îlots pourtant hors d’atteinte : le Cambodge (interdiction formelle de prendre des photos). Désaltérez-vous d’une noix de coco fraîche dans la buvette au bout de la piste, au bord d’une plage de sable blanc. La pauvreté manifeste des villageois des environs jette malheureusement une ombre sur ce tableau idyllique.

La piste qui mène à Bai Thom, au nord de l’île, traverse quant à elle la superbe réserve forestière Khu Rung Nguyen Sinh.

A l’est…

En arrivant à Duong Dong par le sud, tournez dans la première rue à droite. 1km plus loin, prenez la piste à droite dans le virage avant le pont, puis continuez sur 10km.

Nichée au beau milieu de la forêt, la source de Chanh est un charmant torrent ombragé où les jeunes et les amoureux viennent se baigner (buvette et parking payant, n’oubliez pas votre antimoustiques). La piste continue jusqu’à la plage de Ham Ninh, dépourvue de constructions mais sans grand charme. Suivez plutôt la route qui file vers les sud. Plusieurs chemins donnent accès aux plages de la côte est, notamment celle de Vong, tranquille, très tranquille. Plus au sud, peu avant An Thoi, la plage de Bai Khiem, au sable d’une blancheur immaculée, est ouverte  aux visiteurs bien qu’elle fasse partie d’une base militaire.