Circuit au vietnam : circuit vietnam sur mesure avec une agence de voyage locale,spécialiste des circuits au vietnam

vieux quartier hanoi

view quartier hanoi

Ce vieux quartier hanoi prit forme sous les Ly, lorsque s’établirent les premières guildes d’artisans, réquisitionnées par le pouvoir royal pour son usage et celui de la cour. Au 15es., leur nombre fut fixé à 36. Equivalent urbain de l’organisation rurale, chaque quartier de guilde( hang) rassemblait des artisans exerçant un même métier et originaires d’un même village, greffant à Hanoi leurs pagodes, leurs temples de héros tutélaires( den) et leurs maisons communales( dinh) . ils s’articulaient en rues( pho), où s’alignaient les boutiques spécialisées dans les objets fabriqués sur place. Le quartier des corporations, aujourd’hui entre mutation et réhabilitation, est peu à peu déserté par ses babitants. Ceux qui en ont les moyens préfèrent vivre ailleurs que dans ce musée architectural surpeuplé, dont beaucoup de maisons manquent des équipements les plus élémentaires. De vieux Hanoiens nostalgiques murmurent que l’argent a fait plus de mal à ce quartier que n’en firent les bombardements américains.

Au nord du lac court la très passante Hang Dao ( rue des Fleurs de Pêcher) avec ses maisons début 20es. Aux façades occidentalisées. Elle était la < rue de la Soie > des Françai d’Indochine st son nom vietnamien fait allusion à la couleur rose, alors à la mode pour teindre les articles en soie. Ce rôle est dévolu aujourd’hui à sa voisine, Hang Gai ( rue de Chanvre), où se trouvent plusieurs magasins de soieries réputés.
Parallèlement à Hang Dao, Dinh Liet, la rue des com pho, est coupée par Gia Ngu où se déploient un marché de vêtements( à l’est) et des stands de spécialités culinaires( à l’est). Dinh Liet délimite désormais, avec Hang Bac( rue des Orfèvres) se Hang Be( rue des Canots), le quartier d’une corporation d’un genre nouveau : les mini-hôtels pour budgets serrés qui ont poussé comme des champignons dans les années 1990.
Dans Hang Bac, qui est la plus vieille artère urbaine de Hanoi( 13es.), le commerce des orfèvres s’est éteint avec le transfert de la capitale à Hué au 19es., et celui des marbres funéraires l’a remplacé sur la portion est. Elle débouche sur Nguyen Huu Huan, qui prolonge la très différent : c’est le quartier des marchands de meubles en contreplaqué, des bia hoi fréquentés par de vieux Hanoiens coiffés de bérets( No 20 et 67) et du café Lam( No 91). Nguyen Van Lam ouvrit ce café en 1956. Peu à peu, les murs de l’établissement se couvrirent de gouaches, d’aquarelles, de peintures à l’huile, données par des artistes pour payer les longues heures passées ici à boire et discuter. Ces tableaux, réalistes pour la plupart, forment une chronique de Hanoi et d’un art vietnamien influencé par la peinture occidentale, enseignée autrefois à l’école des beaux-arts de l’Indochine.
Revenez dans Hang Bac.
De Hang Bac, poursuivez dans Ma May( rue du Rotin) où la ville de Toulouse a financé la réhabilitation d’une superbe maison-boutique en bois et maçonnerie (No 87). Vous parvenez ainsi dans Hang Buom( rue des Voiles) encore empreinte de l’atmosphère du quartier au 19es., mâtinée de touches chinoises.
Derrière une porte aux lourds vantaux de bois, le temple du Cheval blan (Den Bach Ma) (76 Hang Buom- 8h-11h30, 14h-17h30) est le plus vieil ensemble religieux du quartier( 11es.), mais son aspect actuel, fortement marqué d’influences chinoises, doit beaucoup à une importante restauration effectuée au 19es. il est dédié au génie tutélaire Long Do qui aida le roi Ly Thai To lors de la création de Thang Long. Considéré comme l’esprit gardien de l’Est, il formait un dispositif sacré avec le temple Quan Thanh au nord (voir p.153) le temple Voi Phuc à l’ouest, et Kim Lien au sud.

( source : circuit au vietnam)